L’automatisation du conseil, un miroir aux alouettes !

Grégoire de Tournemire
Grégoire de Tournemire

Depuis quelques temps, les réflexions se font de plus en plus bruyantes sur l’avenir du consulting, l’automatisation de certaines activités et en particulier, la numérisation du conseil en CIR-CII. Absiskey prend part aux débats, s’interroge, s’intéresse et apporte ses éléments de réflexion. Un article proposé par Larry Perlade, du cabinet Néva, reprend bien les raisons pour lesquelles le CIR n’est pas une mesure qui s’automatise. Pas plus que l’expertise comptable ou la stratégie d’entreprise d’ailleurs !

En effet, pour ne prendre qu’un seul exemple, parmi les postes de dépenses constituant l’assiette d’un CIR, la sous-traitance est à manier avec précaution. Il existe exactement 13 catégories différentes de factures dans le CIR. Il est bon de déterminer dans quelle catégorie est la facture que l’on a en sa possession si l’on souhaite passer sans encombre les contrôles de l’administration fiscale. Les deux catégories les plus connues sont les factures de sous-traitants agréés et celles de sous-traitants non agréés, mais il y a aussi les factures éligibles et non-éligibles, françaises ou étrangères, publiques et privées, etc.

L’univers professionnel se charge de nombreuses applications, logiciels, fonctions automatisées, en oubliant que l’homme a progressé par la réflexion, l’intuition, l’expérience. Les dirigeants qui souhaitent franchir des caps savent qu’ils doivent se concentrer sur leur cœur de métier et qu’ils peuvent s’entourer des meilleurs conseils et sous-traitants. Que ce soit en communication, en stratégie d’entreprise, en management des hommes, en financement de l’innovation… le conseil ne va pas toujours vous apporter les solutions, mais il s’assurera que vous vous posez les bonnes questions.

Au delà de cette considération majeure du conseil, Absiskey apporte sa vision bâtie autour des éléments suivants : la réflexion avec le porteur de projet, l’apport d’expérience pour arbitrer des situations complexes, l’assistance à la définition d’une stratégie, l’apport d’un réseau de porteurs de projets, de fournisseurs, de contacts à forte valeur ajoutée, la contribution à un écosystème.

Conseil numérisation CIR Photo by Nik MacMillan on Unsplash